Vous souhaitez être rappelé ?
Recevoir le catalogue
04 March 2022
Clément SMIGIEL - Marketing Digital

3 questions à Alexandra Klamecki : Comment réagir face au burn-out et l'épuisement professionnel

comment-identifier-burnout-epuisement-professionnel.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'épuisement professionnel, bien souvent appelé "burn-out" est défini comme étant une fatigue et un épuisement mental, émotionnel, physique qui est souvent le résultat d'une exposition et une implication dans des environements de travail stressants et exigeants.

C'est pourquoi il est aujourd'hui essentiel de réagir face à l'épuisement professionnel et prévenir le burn-out

Découvrez les "3 questions" posées à l'experte, Alexandra Klamecki, guide en développement professionnel.

 

Qui peut être concerné par le burn-out ?

Tout le monde. Dès qu'une personne a l'impression de ne plus avoir les ressources suffisantes pour faire face aux contraintes professionnelles prolongées qu'elle subit, elle risque le burn-out. Toutefois, si tout le monde peut faire un faire burn-out, les personnes les plus à risque sont celles qui sont extrêmement engagées dans leur travail, pour qui le travail a beaucoup d'importance, les personnes déterminées, souvent perfectionnistes, qui ont des exigences élevées à l'égard d'elles-mêmes. 

 

Quels sont les signes d'alerte ?

Des difficultés de concentration, l'impression d'avoir les idées embrouillées, des insomnies, une fatigue constante, l'impression de ne plus réussir à prioriser, que la moindre difficulté vous paraît insurmontable. Un signe d'alerte important est lorsque vous revenez de congés et que vous avez l'impression de ne pas avoir récupéré. Enfin, si vous avez des douleurs physiques qui commencent à apparaître (maux de têtes, douleurs musculo-squelettiques, palpitations...), c'est qu'il est plus que temps de consulter un médecin.

 

Comment repérer un salarié en situation de burn-out ?

Quelqu'un qui se surinvestit dans son travail, qui fait des horaires à rallonge et dont le travail semble être sa seule préoccupation doit déjà nous alerter sur un risque existant. Quand la personne devient irritable et qu'elle est dans le déni face à son risque de surmenage, c'est qu'elle a peut-être déjà commencé à plonger sur la pente de l'épuisement professionnel. Enfin, si le salarié se plaint de douleurs physiques, que, contrairement à son habitude, il semble affolé à la moindre petite difficulté ou que vous constatez une altération de ses relations avec les autres, c'est qu'il a vraiment besoin d'aide.

 

Vous souhaitez repérer les signes de l'épuisement professionnel pouvant mener au burn-out pour mieux protéger les collaborateurs ? Découvrez notre formation "Réagir face à l'épuisement professionnel et prévenir le burn-out" animée par l'experte Alexandra KLAMECKI